Le cowboy dans les westerns

un mmoire crit par El Lobo

Retour au sommaire

Premire Partie

 

DE LOUEST ET DES VACHES

 

II. BUCKAROO

 Amricanisation du mot vaquero, buckaroo est communment utilis dans le sud-ouest des Etats-Unis pour dsigner les vachers. Jusqu'au conflit mexicano-amricain de 1836, ranchos et haciendas staient multiplis dans tout le sud-ouest. Dans les annes troubles qui suivirent la cration de la rpublique du Texas, de nombreux rancheros mexicains quittrent le pays, laissant souvent derrire eux des milliers de longhorns et de chevaux. Les Tejanos, depuis longtemps initis au travail du btail, se lancrent leur tour dans llevage des bovins. Le Texas en ce temps-l tait trs pauvre et primitif, et tout, ou presque, devait tre fabriqu sur place, au ranch. Vtements, selles, bottes, lariat, presque tous les besoins des premiers ranchers taient satisfaits partir des vaches. Ce faisant, le Texan transforma et simplifia lquipement du vaquero. Des livres entiers aux USA dtaillent cette volution jusque dans ses moindres dtails. Petit petit se forma un quipement typiquement amricain correspondant parfaitement aux besoins texans.

 

Texane 1850

 

La selle est trs rustique, presque rudimentaire. Il n'y a pas de quartiers. Sur l'aron de bois quelques pices de cuir adoucissent les frottements. Le sanglage est double, et les anneaux de sangle sont fixs l'aron par un brlage de cuir passant autour du pommeau et derrire le troussequin, arrimant de solide faon la selle la monture, ce que l'utilisation de la corde rend ncessaire. Les triers sont taills dans la masse, les trivires sous l'assiette du cavalier. Des anneaux sur l'aron permettent d'attacher diffrentes pices d'quipement.

Texican vaquero

 

 

Les conditions de vie des premiers "rancheros" taient trs rustiques. La plupart portaient des vtements de daim. Selliers et bottiers n'existaient pas encore dans le sud ouest, et l'ensemble des besoins d'quipement devait tre fabriqu sur place. Le cuir des vaches fournissait le matriau ncessaire pour les ceintures, les chaussures, les gutres. L'harnachement du cheval tait gnralement fait en cuir vert tress (bridons, longes, entraves, reata, rnes etc.)

 

 Les vaches espagnoles aux cornes dmesures prolifraient au Texas, sans devenir pour cela une richesse. Les besoins en viande tant assez limits, il fallait trouver un march pour les longhorns dont le nombre augmentait sans cesse. Un commerce stablit avec le golfe du Mexique en direction des les. Certains leveurs cherchrent transporter par voie de terre leur btail en dehors du Texas, mais aucune de ces entreprises extrmement hasardeuses ne russit vraiment. La rue vers lor de 1848 en Californie fut un dbouch pendant quelques annes, mais ne suffisait pas absorber le surplus de btail. Il tait aussi trs difficile de diriger les troupeaux vers lEst. Les longhorns en effet portaient une tique pour eux inoffensive mais provoquant la Texas fever et la mort des animaux moins rsistants que lon rencontrait dans lest et le nord des USA. A la frontire de certains tats, des hommes arms obligrent les leveurs du Texas faire demi-tour. En 1860, il y avait prs de 4 millions de vaches au Texas. La guerre civile napporta aucune solution au problme. Lorsque les leveurs retournrent chez eux aprs quatre ans d'absence, le nombre de longhorns avait dpass les six millions. La plupart de ces vaches erraient dans la brousse, redevenues compltement sauvages. Jamais le prix du beefsteak ne fut aussi bas.

 

 

 

  

   

La plus rapide solution pour rentabiliser les vaches fut de crer des usines de cuirs et peaux. Lhuile de paraffine tait encore un luxe, et la demande de chandelle et de suif pour lampe tait croissante. De plus, suif, cuirs et peaux sont plus faciles manipuler que de sauvages longhorns hauts sur pattes et courts en patience. Le golfe du Mexique offrait des dbouchs maritimes, et tout le monde au Texas se mit abattre du longhorn avec entrain. Dans le nord-est cependant, les villes industrielles augmentaient sans cesse en nombre et en taille, et avec elles une demande de beefsteak sans cesse accrue. En 1852, Tom Candy Ponting et Washington Malone avaient fond Chicago une industrie de la viande et de grands abattoirs. Le prix de la viande sur pied atteignait des chiffres faire rver chaque leveur texan.Une poigne dhommes rsolus tentrent alors lexprience dcisive et, prts braver tous les risques, rassemblrent de grands troupeaux pour aller vendre leurs vaches l o elles auraient de la valeur.

 


> Suite